Agencement d’un sous-sol : conseils pratiques

Agencement d’un sous-sol : conseils pratiques

L’agencement d’un sous-sol ou d’une cave à vin en dessous de la surface habitable peut devenir une bonne solution à imaginer si vous cherchez à accroître votre intérieur et exploiter d’autres espaces à vivre comme, par exemple une nouvelle chambre. Mais pour se permettre d’aménager votre habitat, vous devrez réagir face aux potentiels problèmes d’humidité, de luminosité et même de hauteur sous plafond. Retrouvez nos techniques pour organiser votre souplex en toute quiétude.

Prévoyez une hauteur suffisante pour votre projet de transformation de votre souplex

Afin de bien comprendre, le souci des caves, c’est la hauteur souvent réduite. La réglementation autorisée pour les sous-sols est de 1m80 de haut. Cependant, prenez des précautions, car certaines administrations nécessitent une hauteur plus importante pour que l’implantation soit considérée comme habitable. Il demeure ainsi, plusieurs méthodes pour augmenter la hauteur sous-plafond. En admettant que le sol soit en terre pas trop dure, il est envisageable de rectifier afin de le mettre au bon niveau. Il est question ici, par contre d’une solution assez onéreuse et difficile à mettre en œuvre, surtout dans le cas d’une copropriété.

Organiser le passage de votre bureau

En général, l’accès principal d’un sous-sol est abrupt et particulièrement resserré. Si vous cherchez à rendre votre endroit habitable, l’escalier doit être plus agréable pour permettre un maniement aisé et plus fréquent. Il va falloir penser à prévoir un peu plus de place si c’est possible, installer un nouvel escalier et bien penser à son emplacement. Réfléchissez aussi, a le poser de façon à ce qu’il vous prenne le moins de place possible.

Agencement d’un sous-sol : conseils pratiques

Faire face aux éventuels soucis d’humidité du sous-sol

Généralement exposé à l’humidité, un étage souterrain doit être sain pour avoir la possibilité d’y investir dans un espace habitable. Dans le cas ou l’espace à aménager se situe à l’intérieur d’une copropriété, vous devrez prévoir des travaux par l’intérieur.

Il existe plusieurs façons de procéder :

  1. Appliquer une couche de mortier imperméable conçu pour ce type d’application sur les murs et le sol
  2. Installation des panneaux hydrofuges par terre et sur les murs et une couche d’isolant
  3. Réaliser un drain dans le sol collé autour des murs de la maison afin d’empêcher les écoulements d’eau
  4. Introduire un produit anti-humidité dans l’épaisseur du mur

Toutefois, votre cave doit être bien ventilée pour renouveler le plus souvent possible l’air ambiant et évacuer l’humidité et les polluants. Une ventilation mécanique contrôlée à simple flux ou double flux est exactement ce qu’il faut, mais sachez que celle-ci nécessite de prévoir le passage des tuyaux d’aération. Dans le cas où vous avez un local limité, une ventilation par simple entrée d’air soufflante fera le travail.

Choisissez bien les matériaux pour l’agencement de votre sous-sol

Les parois et le sol des sous-sols gardent beaucoup l’humidité et ne peuvent pas être conservés dans cet état. Vous devrez les améliorer, avant toute chose. Sur les façades déjà isolées, vous pouvez d’améliorer en rajoutant une couche de protection comme un enduit anti-moisissure et ultérieurement faire une peinture. Pour l’agencement du sol, vous devriez opter pour un revêtement par exemple un plancher à usage intensif après avoir mis en place des panneaux isolants.

Toute l’installation électrique de la cave est à effectuer

Depuis le tableau électrique de votre appartement, tirez un fil pour approvisionner un réseau supplémentaire vers le sous-sol. Celui-ci accueillera tous les disjoncteurs à l’agencement de votre pièce. Attention, pour être en règle, une installation électrique doit se faire selon la norme NFC 15-100.

A lire aussi